Michael Nagar

Comment respecter la SLA de façon simple et automatisée en environnement complexe et hétérogène grâce à Turbonomic

Blog Post created by Michael Nagar Expert on Nov 16, 2016

Vous êtes-vous déjà demandé si vos applications respectent leurs SLA ? Je sais, question stupide… La chose qui nous importe le plus en tant qu’administrateur est que nos applications répondent à leurs SLA. Mais, avec des centaines, voire des milliers d’applications en cours d’exécution au sein du Datacenter, comment arrivez-vous à déterminer si elles les respectent toutes ? Ou, mieux encore, si une application est en danger de ne pas atteindre sa SLA, que faites-vous pour y remédier?

Turbonomic Enterprise Operations Manager (EOM)

Traditionnellement, il est de la responsabilité de l’administrateur d’identifier les problèmes de contention de ressources dans l’environnement au travers d’outils de monitoring et/ou suite aux plaintes utilisateur, puis d’analyser ces données afin de remédier aux alertes. Les environnements virtuels ayant évolué de dizaines à centaines de machines virtuelles et plus, la tâche de remédier à ces alertes est devenue impossible à gérer à cette échelle.

C’est sur ce concept de base que Turbonomic entre en jeu. Plutôt que de définir des seuils et des alertes pour vous indiquer que votre environnement est dans un état dégradé, Turbonomic définit un « État Optimal », puis donne des décisions précises et nécessaires, (pas d’alertes) , pour mener  le Datacenter vers celui-ci.

Turbonomic atteint cet objectif en traitant chaque entité de votre Datacenter en acheteur et vendeur de ressources. Le marché tend alors vers un équilibre où les applications obtiennent les ressources dont elles ont besoin, et où les performances sont assurées tout en évitant la surconsommation.

La question est de déterminer ce qui constitue une application ayant toutes les ressources dont elle a besoin? Traditionnellement, nous listerions par exemple d’un point de vue de tas d’allocations mémoire, de nombre de tâches, de classe, et d’un tas d’autres mesures au niveau de l’application. Mais en fin de compte l’utilisateur final ne se soucie pas de ces métriques, tout ce dont il se soucie, c’est la performance applicative.

Turbonomic et le respect des SLA

Voyons comment l’adhésion aux SLA entre en jeu avec Turbonomic. Alors que les métriques d’utilisation traditionnelles sont importantes pour être en mesure de maintenir les performances applicatives, la SLA, est ce qui conduit en fin de compte l’expérience de l’utilisateur final. Turbonomic permet maintenant aux SLA applicatifs à être définies de façon individuelle afin de mieux choisir et diriger les actions autour de l’intensification et de la montée en puissance des applications fondées sur sa capacité à répondre aux demandes de sa SLA.

Cela se fait en ajoutant un nouveau consommateur de ressources à la tête du marché … l’utilisateur final.

Avec l’adhésion SLA en place les applications reçoivent plus ou moins de budget en fonction de leur capacité à répondre à la SLA en vigueur. Plus une application se rapproche du son domaine défini de SLA plus elle recevra de budget similairement à la façon dont toute autre entité reçoit son budget dans les marchés d’aujourd’hui.

Outcomes